Le Var donne lieu à plusieurs activités indissociables aux vacances. On parle tant bien sa géographie spécifique ainsi que ses nombreux attraits en fait une destination incontournable. Tous les amoureux de la nature peuvent trouver dans le Var tout ce qu’ils recherchent. Le site des plus hauts sommets du massif des Maures fait partie des incontournables dans la région. Un voyage dans le Var doit obligatoirement passer par ce site.

Le massif des Maures : Présentation

Le massif des Maures dispose de plusieurs noms à savoir lei Mauras ou encore lei Mauro. Cette petite chaîne de montagnes se trouve dans le sud de la France dans la région du Var. Clairement, elle se trouve entre Hyères ainsi que Fréjus dont le point culminant est le signal de la sauvette. Elle culmine jusqu’à 780 mètres d’altitude en tout.

Notons que le nom de ce massif a changé selon l’époque. Au début, il fut appelé MontemMaurum en 888 pour changer en 1409 en tant que Maura et a été renommé en Las Mauras de Bormettas au XVIe siècle. D’après les sources, le nom du massif de Maures voulait tout simplement dire « montagne noire ».

La géographie

En tout, le massif s’étend sur plus de 60 km en tout. Il se trouve entièrement dans le département du Var entre les villes d’Hyères et de Fréjus. La largeur du massif change en fonction de la montagne, mais la plus grande largeur fait facilement une trentaine de kilomètres. Le massif des Maures est séparé de celui de l’Esterel par la plaine de l’Argens à son extrémité nord-est. Par le sud-ouest, le massif est bordé par la plaine alluviale du Gapeau. Par le nord, il est ceinturé par la plaine des Maures où l’on trouve les routes 97 et 07. C’est sur son versant sud que l’on retrouve une côte découpée et abrupte.

Une zone pour les aventuriers

Les plus hauts sommets du massif des Maures est une zone spécialement destinée aux aventuriers et aux amoureux de la nature. En effet, la difficulté du relief du massif fait qu’il n’est pas accessible et praticable par tous ceux qui veulent y aller. Pendant longtemps et même aujourd’hui, une grande partie du massif est difficile d’accès et est peu habitée. Il existe 4 grandes routes qui mènent au golfe ainsi qu’à la presqu’île de Saint-Tropez. À part cela, il y a quelques petites routes ouvertes à la circulation qui peuvent être pratiquées par tous les amateurs et les plus téméraires.