C’est sur les pas de Marie Madeleine que la Sainte Baume nous emmène. Ce site est un massif de montagnes se trouvant dans le sud-est de la France. Clairement, le massif de la Sainte Baume se trouve entre les départements des Bouches-du-Rhône et du Var. On trouve alors de nombreuses communes situées sur le territoire du massif.

Topographie du massif

Notons que le massif de la Sainte-Baume est surement le plus élevé, mais également le plus étendu de tout le chaînon provençal. Les dimensions du massif sont de 35 km pour la longueur et 15 km pour la largeur. Se trouvant entre le Var et les Bouches-du-Rhône, c’est la région du Var qui bénéficie de plus de 90 % du massif. La Crète du Massif est de 13,3 km en tout.

Notons que le massif dispose de deux sommets culminants et dispose d’une hauteur similaire. À cela, il y a le Joug de l’Aigle ainsi que le Signal des Béguines. Tous deux culminent à plus de 1148 mètres d’altitude. Sur son flanc ouest se trouve le pic de la Bretagne qui dispose d’une hauteur de 1042 mètres. Ce qui démarque réellement ce site commence par sa hêtraie mature bien préservée ainsi que la grotte de Marie Madeleine.

Une faune diversifiée

La faune de la chaîne de montagnes de Sainte Baume peut être qualifiée d’exceptionnelle. On y trouve plusieurs espèces toutes aussi rares les unes que les autres. Il existe même des espèces en voie de disparition sur le site. À cela, on trouve le sanglier, le lapin, le lièvre, le chevreuil, la genette, le renard, le blaireau, la martre ainsi que le hérisson qui ne sont que des exemples dans la longue liste des espèces animales présentent sur le site. À part les mammifères, différentes espèces d’oiseaux, d’amphibiens, de poissons et même d’insectes sont présentes sur le massif. Les amoureux de la nature pourront pleinement se régaler.

Une flore spécifique

La flore qu’on trouve sur le massif de la Sainte Baume est également très variée. Ainsi, on trouve différentes espèces de plantes allant du Chêne vert jusqu’au Hêtre sur le site. D’après les dernières statistiques, la flore de la forêt serait composée de plus de 450 espèces végétales différentes. En outre, parmi toutes ces espèces 34 espèces seraient d’intérêt patrimonial dont 13 déterminantes. Avec 32,5 % d’espèces d’origine eurosibérienne, eurasiatique, alpine et médio européenne, la flore du massif dispose d’un caractère exceptionnel. C’est le seul point de la région avec un aussi haut pourcentage d’espèces d’affinités septentrionales.