Les îles d’Hyères sont formées par trois îles y compris l’île de Porquerolles. Cette dernière est sans aucun doute la plus grande et la plus occidentale d’entre ces trois grâce à ses 12,54 km² de surface totale. Cette île est l’une des destinations incontournables lorsqu’on se trouve dans la région du Var. Notons que toute l’île est catégorisée comme étant un par national depuis l’année 2012.

Histoire de l’île de Porquerolles

Culminant avec ses 142 mètres de hauteur au sémaphore, l’île fait partie de l’État français depuis 1971. Quant à son statut de parc national, l’île ne l’a eu qu’en 2012. Notons qu’au tout début, l’île de Poquerolles était appelée Stoechades par les Grecs. Ce nom voulait dire « rangées en ligne ». D’après le résultat de quelques recherches archéologiques sur le site, l’île aurait été habitée par les Celtes, les Ligures puis par les Phocéens. Notons également que l’île avait été appelée Protè par les premiers colons helléniques qui habitaient son rivage. Notons également qu’en dessous de la ferme Notre-Dame, on a découvert une stèle du premier siècle ce qui atteste également de la présence de la population romaine sur l’île.

Une île pour l’histoire et la culture

Outre l’histoire de l’île via ses nombreuses populations, notons également que l’île a changé d’administration à commencer par Charles II. En effet, afin de lutter efficacement contre les pirates, ce dernier a concédé l’île à Pierre Mègre de Toulon en 1304. D’ailleurs, une magnifique galerie atteste de ce fait sur le côté ouest de l’île. Appelé « trou du Pirate », ce creux aurait été creusé par des pirates barbaresques afin d’y dissimuler leurs butins de pillage. Par contre, l’usage de tout ce souterrain reste encore un mystère même aujourd’hui. En 1471, l’île Porquerolles change encore de possesseur puisqu’il appartient à Palamède de Forbin qui était ministre du roi René dans le temps.

De nombreuses attractions

De nombreux sites sont présents sur l’île. Ce sont ces sites qui rendront votre visite de l’île et même de la région inédite et inoubliable. Dans ce cadre, il y a l’église Sainte-Anne qui est un mélange de beauté, de culture, de spiritualité et de mystère grâce à son chemin de croix fait à l’aide d’un couteau par un soldat. Il y a également la Calanque de L’oustaou-de-Diou qu’il faudra obligatoirement visiter. Puis vient le château de Sainte-Agathe qui fut la raison et la naissance de bons nombres d’histoires sur l’île. Il y a également le fort du Grand Langoustier et le fort de la Repentance. Notons également le phare du cap d’Arme ainsi que le moulin qui date du XVIIIe siècle.