Il existe tellement de magnifiques sites à visites et d’activités à essayer dans le Var. Aussi, afin de prendre soin de ses différents aménagements, la taxe de séjour fera partie de vos charges si vous envisagez de passer un séjour en camping dans cette région. Cette contribution a pour but l’entretien et la protection des différents espaces et sites publics. Aussi, les endroits aménagés pour les campings et autres hébergements en plein air en sont sujets puisqu’ils ils sont eux aussi destinés à accueillir des visiteurs et touristes tout comme les hôtels et les établissements d’accueil.

Mode de fonctionnement de la taxe de séjour pour les campings

Lorsque vous occupez un endroit pour le camping et qu’il fait partie de l’un des établissements dans une commune, la taxe de séjour est obligatoire. Cependant, les enfants âgés de moins de 18 ans en sont exonérés. Les travailleurs temporaires ayant une finalité non touristique en sont eux aussi exemptés. Le montant est fixé par nuit et par rapport au nombre d’occupants. Le gestionnaire ou le propriétaire des lieux collectera la somme afin de reverser l’ensemble à la commune. Les infrastructures peu onéreuses des terrains de camping font que les tarifs par personne sont moins de 2 euros la nuitée.

Système de règlement de la taxe de séjour pour les terrains de camping

Il faut savoir que la taxe est rarement comprise dans les tarifs d’hébergement fournis par les propriétaires puisque elle est considérée comme une taxe additionnelle. Pour ne pas avoir de surprise sur le budget réel, il ne faut pas oublier de le prévoir. Dans la majorité des cas, il vous sera demandé un règlement dès votre arrivée. Plusieurs cas jouissent d’une exonération, il est primordial de prendre connaissance des quelques cas assujettis.