L’Abbaye du Thoronet fait partie des sites absolument à visiter dans le département du Var. C’est une abbaye cistercienne qui figure parmi les monuments historiques de la liste de 1840. Elle forme le trio des « trois sœurs provençales » avec Silvacane dans les Bouches-du-Rhône et Sénanque à Vaucluse. Elle est devenue particulièrement connue grâce à l’abbé Foulques mort en 1231. Sa fondation fut au XIIe siècle et elle fut destinée pour abriter une communauté de 20 moines. Elle représente la première présence cistercienne dans ce territoire.

Présentation de l’Abbaye

Après la Révolution, l’abbaye a été mise en ruine. Mais découverts par Mérimée au début des années 1841, des travaux de restauration y ont été faits. Depuis, elle représente l’architecture contemporaine avec une pureté et une simplicité authentique.

On peut facilement reconnaitre l’architecture cistercienne à travers le dépouillement de l’intégralité du site. On peut par exemple admirer les chapiteaux du cloître qui portent des décorations très discrètes. Cependant, cet ornement est à voir : les langues sont les plus intéressantes. Elles font référence à l’importance des chants religieux.

Une autre particularité symbolise aussi ce cloître. Il s’agit de son emplacement fait sur un terrain légèrement en pente. Son parcours n’est donc pas en plan. Pour atteindre l’église, il faut encore gravir quelques marches.

Désormais, cet endroit est devenu l’un des lieux historiques et touristiques à ne pas manquer dans cette région. Outre la grande église et le cloître, divers bâtiments qui ont servi d’abri pour les religieux sont ouverts au public à cet endroit.

L’Abbaye en tant que site touristique

Chaque année, plusieurs visiteurs viennent visiter la commune de Thoronet pour voir cette abbaye. De plus, la visite y est gratuite pour les Européens de moins de 26 ans et des guides se relaient pour donner des informations concernant le lieu. Elle est ouverte au public tous les jours sauf les jours fériés. À partir du mois d’avril jusqu’en fin septembre, la visite est possible de 10 heures du matin jusqu’à 18 heures du soir. Et à partir du mois d’octobre jusqu’en fin mars, on peut y aller de 10 heures jusqu’à

13 heures et de 14 heures jusqu’à 17 heures. Pendant cette période, les horaires changent pour la journée de dimanche.

Les étrangers (autres que les Européens) doivent débourser entre 4,50 euros et 7 euros pour y accéder.

Concernant la restauration, mieux vaut prévoir des gouters ou des petites collations, car l’endroit ne dispose pas de commerces. On y trouve cependant une boutique qui vend des articles souvenirs et des produits issus de l’artisanat.