L’Aquarium public de l’Institut océanographique Paul Ricard figure parmi les lieux touristiques les plus intéressants dans le département du Var. Il se trouve plus précisément sur l’île des Embiez. Ce lieu abrite une bonne centaine d’espèces typiquement méditerranéennes. Pour les simples visiteurs, c’est un lieu permettant de s’informer et d’apprendre plus sur la mer et sa population. Et pour les scientifiques, c’est un milieu de recherche privilégié. En effet, ce parc aquatique dispose de tout ce qui est nécessaire pour mieux connaitre chaque espèce. On y trouve un musée et une bibliothèque.

Les différentes sortes de pensionnaires de l’aquarium

Dans cet aquarium, il y a deux sortes d’habitants : il y a les pensionnaires réguliers comme les aiguillettes, les anthias, les monnaies de Poséidon, les tomates de mer, les udothées, etc., et les pensionnaires insolites comme les mérous gris, les psenespellucidus, les mérous gâteau de miel ou macabit etc.

Les premiers ne forment pas un recueil exhaustif de la flore et de la faune sous-marine méditerranéenne. On a juste choisi des espèces qui peuvent représenter toutes les caractéristiques du rivage provençal que l’on peut examiner en plongée. Les seconds sont des espèces qui vivent dans la Méditerranée nord-occidentale. Une grande majorité d’entre elles sont visibles dans les eaux à proximité de l’île des Embiez. Parmi elles, il y a aussi celles qui sont rares et qui sont encore en cours d’études comme l’epinephelusmerra. Les scientifiques de l’aquarium sont en train de faire des recherches pour avoir plus d’informations les concernant.

Les parcelles de mer

Dans les bacs de l’Aquarium, on a reconstitué les paysages sous-marins tels qu’ils sont. Le but est de présenter les caractéristiques des divers biotopes de la grande bleue. Les visiteurs peuvent alors apprécier les fonds meubles qui ont l’air désertique, mais qui sont peuplés d’une faune particulière. Ils peuvent aussi voir de près les herbiers de Posidonie qui ne sont normalement disponibles qu’à une profondeur minimum de 35 mètres sous l’eau. On peut aussi avoir une vue des fonds rocheux à travers les bacs. Dans leurs milieux naturels, ils se trouvent à une profondeur plutôt faible sur les littoraux. Les sous pierres dans les failles et les grottes quant à eux abritent les espèces qui ne sont actives que la nuit. Les visiteurs

ont aussi la possibilité de voir ce que c’est un coralligène. Il s’agit de récifs très fragiles, mais qui héberge plusieurs populations marines. La pleine eau est la dernière reconstitution présentée dans les bacs. C’est le lieu de vie des organismes et des espèces les plus petits et les plus gros de la mer. On y trouve les planctons, les dauphins, etc.