Carnoules Cœur-du-Var, un village dans le département du Var est un lieu particulièrement intéressant. Cet endroit abrite le village des tortues. Il poursuit les activités du village des tortues sis à Gonfaron depuis 1988. Ce nouveau lieu de vie et d’études destiné aux tortues a ouvert ses portes le 01 juin 2017. On peut visiter cet endroit en famille, entre amis ou avec des groupes particuliers. En effet, en tant que lieu destiné aussi pour la pédagogie, on y accepte les étudiants, les lycéens, les collégiens et les écoliers. Concernant l’entrée, mieux vaut contacter les responsables au préalable pour avoir toutes les informations indispensables.

Le but de la création de ce parc

Le village des tortues comme son nom l’indique est un parc dédié particulièrement pour les tortues. Mais c’est aussi un centre pédagogique et un lieu de conservation hors du commun. Plusieurs espèces de tortues vivent dans ce lieu. Ses principaux habitants sont constitués singulièrement des espèces les plus rares et celles qui sont en voie de disparition. Ces animaux font donc l’objet de protection, mais aussi d’études ayant comme but de les préserver et d’optimiser leur reproduction. Ce parc est le siège des activités scientifiques et de conservation de l’association SOPTOM.

Le principal objectif de ce centre est aussi d’apprendre aux visiteurs à mieux protéger les tortues et de contribuer financièrement à leur conservation. À travers la visite, les explications et les informations qu’on leur délivre leur permettent de bien connaitre ces animaux : leur mode de vie, les milieux d’où ils viennent, leur nourriture, leur espérance de vie, mais surtout leurs principaux prédateurs.

Ce qu’on peut voir dans le village des tortues

Situé à environ 15 kilomètres de Gonfaron, le village des tortues est le lieu principal où l’on étudie la Tortue des Maures. Mais sur ses 2 hectares de terrain, il abrite aussi plus de 50 espèces venues des quatre coins de la planète. Parmi ces espèces, il y en a celles qui vivent dans les mers et les océans du monde, il y en a celles qui habitent les eaux douces et celles qui sont des espèces terrestres.

Une grande majorité des tortues étudiées dans ce centre est remise à leurs habitats naturels. En effet, l’objectif de cet endroit est non seulement de protéger ces espèces, mais aussi de les réintégrer dans leurs environnements naturels et de leur

permettre de vivre comme il se doit sans qu’on vienne changer leur mode de vie initiale. Certaines tortues sont transférées à d’autres parcs animaliers, dont le but d’optimiser leur protection.