Suite à une séparation, les parents doivent se mettre d’accord sur qui et quand héberger les enfants durant les vacances scolaires. Souvent, cela se fait à tour de rôle ; concernant les dépenses, celui qui reçoit garantit le confort et le bien être des enfants mais cela n’empêche pas à l’autre d’envoyer un certain montant pour couvrir une partie des charges. S’il est impossible pour le père et la mère de dialoguer, ils se réfèreront alors à ce que dicte la règle fixée au cours du jugement de divorce. Notons que les frais liés aux vacances scolaires des enfants ne sont pas inclus dans la contribution financière qu’est la pension alimentaire.

De quoi les enfants ont-ils besoin ?

Pendant les vacances scolaires, les enfants ont besoin de plusieurs choses ! Vêtements, nourriture, accès à diverses activités, argent de poche et éventuellement des soins en cas de maladie. Ils ont aussi besoin de voir régulièrement leurs deux parents, c’est d’ailleurs pourquoi ils passent les vacances scolaires chez l’un puis, chez l’autre sur la prochaine période. La séparation ne doit aucun cas bouleverser l’équilibre des enfants et ils ne doivent pas se soucier de qui finance quoi, qui se charge de quoi …

Et s’ils partaient en camping ?

Le père ou la mère décide d’amener les enfants en camping. Cela est une excellente idée. Dans l’enceinte du complexe, il y a à peu près tout ce dont on a besoin : logement, sanitaires, terrains et équipements sportifs, aire de jeux, piscine, restaurant, commerces. Tout cela se trouve dans un magnifique environnement naturel. Les enfants y trouveront certainement leur bonheur et très vite, ils pourront se faire de nouveaux amis. En effet, à travers les nombreuses activités qui sont organisées sur le site, ils communiquent, font des échanges, jouent en équipe. Concernant les dépenses sur l’hébergement, la taxe de séjour, la restauration, les frais supplémentaires, les parents pourront se partager le budget à préparer. Ou alors, ils peuvent décider que chacun se chargera intégralement d’un séjour, le prochain sera sur le compte de l’autre.